“Équilibre vie pro / vie perso” : un plafond de verre qui ne dit pas son nom ? ❌

Oui vraiment.

Je sens venir certains pseudo-spécialistes du développement personnel me tomber dessus, mais avant ça, reposez cette souris que je ne saurai voir.

 👉 Avant tout, ce concept est un paradoxe à lui seul :

Pour “accompagner” les individus (et qui plus est les femmes) vers un mieux être, on va leur expliquer qu’il y a la vie professionnelle et la vie personnelle, et que nous avons deux attitudes à avoir.

Quelle douce ambivalence que de mettre des individus dans des cases pour les aider à mieux s’en sortir.

Il n’y a pas de vie professionnelle ou de vie personnelle, tout comme vous n’avez pas deux personnalités différentes entre la journée de travail et lorsque vous rentrez.

(Cette phrase a des conséquences dramatiques sur la vie intime des personnes que je rencontre en consultation).

Toutefois, ce n’est pas là que le bât blesse. 

👉 À l’origine, un concept anti-féministe :

La première fois que l’on entend parler de ce terme, c’est à la fin du 18ème siècle avec l’essor de l’industrialisation et la dissociation progressive entre le lieu de vie et le lieu de travail.

À cette époque, la plupart des organisations considéraient la vie familiale comme une «affaire de femmes» qui n’avait rien à voir avec la vie professionnelle et, «l’employé devait faire un choix puisque les responsabilités professionnelles et familiales sont inconciliables » ” *.

L’arrivée des femmes sur le marché du travail va bousculer cette dynamique puisqu’elles seules, vont devoir faire l’exploit de concilier les deux : travailler et maintenir le fonctionnement du foyer. 

👉 Les conséquences :

Corrigez-moi, mais il me semble ne jamais avoir entendu d’hommes parler “d’équilibre vie pro / vie perso”. 

Vous remarquerez que les personnes qui utilisent ce terme sont, dans la majorité des cas, des femmes.

Parler d’équilibre “vie pro / vie perso” contribue chez les femmes à une :

  • Une culpabilisation latente à celles qui “favorisent” leur carrière
  • Une augmentation de la charge mentale
  • Un stress au quotidien avec la sensation de “ne jamais être assez bien”.

Qui plus est, “l’articulation entre vie professionnelle et vie personnelle renvoie forcément à la notion de compromis et négociations” comme écrit Sabrina Tanquerel, et devinez qui va faire les compromis ? 

CQFD. 

👉 Utilisez cette expression avec des injonctions comme “trouvez votre équilibre” ou “10 façons de favoriser un équilibre pro/perso”, c’est, une nouvelle fois, faire porter aux femmes le poids bien trop lourd de la charge mentale.

____________

#argent #couple #égalitéprofessionnelle #féminisme #coupleetargent 

* Source : Sabrina Tanquerel. Dépasser la norme sexuée des politiques d’équilibre vie professionnelle – vie personnelle en entreprise pour construire l’égalité professionnelle femmes-hommes : analyse de deux contextes contrastés : la France et l’Espagne. Gestion et management. Université de Strasbourg, 2014. 

 🔗 Lien : https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01142585

📚La newsletter : https://margauxterrou.substack.com/subscribe