« On sous-estime l’impact de nos vies professionnelles sur notre intimité

Ce sont les mots que je développe lors de mon échange passionnant (et passionné) avec Caroline Facy pour le podcast COCLITO.

⚠️ Arrêtons-nous quelques instants …

👉 Combien de personnes culpabilisent à ne pas réussir à mener « tout de front » ?

👉 Combien de personnes culpabilisent à l’idée de ne pas avoir envie de son/sa partenaire en oubliant qu’il y a eu 3h de transport, le stress et les obligations professionnelles ?

👉 Qu’est-ce qu’une vie intime « normale » après tout ?

👉 Mon sujet de recherche et de ❤️: Quel est l’impact sur la vie intime lorsqu’une femme gagne plus que son partenaire masculin (dans un couple hétérosexuel) ?

👉 Et si on remettait de la poésie dans notre vie intime en arrêtant les statistiques et la pression ?

📌 Et vous, qu’en pensez-vous ?

🎧 Pour découvrir la suite dans le podcast : C’est par ici !

Alors merci Caroline Facy et Elisabeth Philibert, coach, praticienne narrative pour cet échange inspirant et inspiré, à Caroline Villotte Carvès pour sa dédicace musicale, mais aussi au French Talent Studio sans qui la rencontre n’aurait jamais eu lieu et enfin à cette très belle équipe du Studio Load Laurent Aknin Adrien NOEL 😘

« Amour & Argent : Un couple fait pour durer ? »

C’est avec une immense joie que j’interviendrai Jeudi 23 Septembre à 20h30 pour parler de ce sujet ô combien compliqué qu’est l’Argent au sein des couples hétérosexuels.

Un grand merci à Imène Maharzi fondatrice d’OwnYourCash pour son invitation !

Hâte d’y être !

📌 Lien pour s’inscrire: https://ownyourcash.ck.page/fa2c045366

Une chance unique !



Je profite du calme de ce Dimanche soir pour vous annoncer que depuis le 1er Septembre….

… J’ai la chance d’être co-thérapeute aux côtés de Jean-Michel Jamet pour les thérapies de couple 🎉

👉 Parler de couple ici n’est peut être pas l’endroit mais pourtant on ne peut plus nier l’impact – souvent négatif- de la vie professionnelle sur celui-ci… (tiens donc c’est mon sujet de recherche 😌 😬)

Alors… Quand faire appel à une thérapie de couple ?

• Restaurer une communication qui vous fait défaut
• Fluidifier vos échanges
• Apaiser vos tensions et retrouver du calme
• Restaurer un climat de confiance
• Vous aider à ce que vous trouviez des solutions
• Redynamiser votre couple
• Repartir sur de nouvelles bases
• Vous aider à modifier votre processus relationnel
• ou parfois vous aider à vous séparer sans déchirement

Si jamais vous en ressentez le besoin, je vous invite fortement à contacter Jean-Michel Jamet pour fixer un rendez-vous…. et nous vous accueillerons tous les deux 😉

☎️ : 06 58 05 13 13
📍: Rue Germaine de Stael, Paris 15 ème
💻 : Lien du site

Enregistrement du podcast Coclito

Reprendre la rentrée de la meilleure des façons 😍

Aujourd’hui j’ai eu la chance de parler au micro du podcast d’ATOUT GENRE au nom si évocateur de « Coclito » 🌺

On a parlé de sujets intimes et mêlant l’intimité comme…

✅ Mon sujet de cœur et de recherche, qui est l’impact sur le couple quand la femme gagne plus que l’homme,

✅ Mais aussi de sexualité, de consentement, de la définition du mot « normal », d’impuissance,

✅ Et puis je me suis confiée sur la raison première de tous ces combats que je mène avec HER’OES and associates

Alors merci Caroline Facy-Luirard et Elisabeth Philibert, coach, praticienne narrative pour cet échange inspirant et inspiré mais aussi au French Talent Studio sans qui la rencontre n’aurait jamais eu lieu et enfin à cette très belle équipe du Studio Load Laurent Aknin Adrien NOEL 😘

Participation aux Journées Francophones de la Santé Sexuelle et de la Sexologie

(Je crois que l’on n’aura jamais vu un titre de blog aussi long)

Du 1er au 3 Juillet se tenait à la cité des congrès, les JF3S : Journées Francophones de la Santé Sexuelle et de la Sexologie.

En tant qu’étudiante au sein du DIU en santé sexuelle et droits humains, nous avions l’opportunité d’y assister avec un tarif avantage (avouons-le, ce n’est pas négligeable). Ni une ni deux, nous étions une quinzaine de la promotion à réserver nos billets pour Nantes. Durant ces 3 jours de formation, a régné comme un doux parfum de colonie de vacances…

Chaque journée était composée d’ateliers et de conférences, toutes aussi intéressantes les unes que les autres, avec parfois la frustration de ne pas pouvoir assister à toutes.

Programme du Jeudi:

Nous avons commencé la journée par un atelier méthodologique sur la façon de rédiger son mémoire suivi d’un autre atelier d’1h30 sur « La prise en charge et l’accompagnement des couples en sexologie » animés par Dr Philippe Brenot et Mme Madeleine Gerardin Toran.

L’après-midi était consacré à la thématique de ces JF3S « Le Secret » avec deux conférences (notamment une animé par Alain Giami) autour de ce sujet ô combien passionnant.

Programme du Vendredi:

Vous voyez un marathon ? Eh bien globalement c’est le ressenti que j’ai 10 jours après de cette deuxième journée (il faut dire que 10 heures de conférence non stop ça fatigue).

Les conférences auxquelles j’ai assistées sont les suivantes:

  • Améliorer la santé sexuelle par le DHEA intra-vaginale (destinée aux médecins mais toujours utile pour comprendre le fonctionnement de l’endométriose)
  • Le sexe a-t-il un genre ?
  • Aider les couples à améliorer leur fonctionnement (par Philippe KEMPENEERS) – Une de mes préférées

Au cours de la dernière conférence, il a été évoqué différentes astuces et techniques pour améliorer et favoriser le retour à la communication lorsque celle-ci a été rompu. Hâte de relire mes notes et mettre ça en place rapidement l’année prochaine.

Programme du Samedi:

Ces trois jours de marathon se sont terminés sur une journée tout aussi intéressante avec encore et toujours des conférences passionnantes.

  • Comment le langage non verbal révèle les secrets du non-dit ?
  • Éducation à la sexualité
  • Secrets de famille et sexologie
  • Inceste, sexualité sous silence
  • L’impact des actes à caractère homophobe vécus avant 18 ans sur la santé mentale et sexuelle des hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes

Vous trouverez ci-dessous des photos des interventions m’ayant le plus interpellé :

« Wind of change »

Article écrit Jeudi 7 Janvier

« Wind of change »

Assise dans le train prête à rejoindre mes camarades de promotion de l’Institut de sexologie, cette musique des Scorpions se met en route et soudain ma concentration s’accentue. attentivement.

Ce sifflement au début comme pour capter mon attention, me défaire de mes pensées.

Cette nouvelle année est bien l’ère (l’air?) d’un nouveau changement.
J’embrasse 2021 avec la volonté de valider mon diplôme universitaire, de rédiger mon essai qui deviendra la base pour moi mémoire de fin d’études, et qui sait, un livre.

J’ai démarré cette semaine l’ouvrage «  Jouir: En quête de l’orgasme féminin » de Sarah BARMAK préfacé par Maia Mazaurette.

Voici la quatrième de couverture :

« Libérée, la sexualité des femmes d’aujourd’hui ? On serait tenté de croire que oui. Pourtant, plus de 50 % d’entre elles se disent insatisfaites, que ce soit à cause d’un manque de désir ou de difficultés à atteindre l’orgasme. Si tant de femmes ordinaires sont concernées, peut-être qu’elles n’ont rien d’anormal et que ce n’est pas à la pharmacie qu’il faut aller chercher la solution. Le remède dont elles ont besoin est plus certainement culturel, et passe par une réorientation de notre approche androcentrée du sexe et du plaisir.
Tour à tour reportage, essai et recueil de réflexions à la première personne, cet ouvrage enquête sur les dernières découvertes scientifiques ayant trait à l’orgasme féminin. On y apprend ainsi qu’une chercheuse en psychologie clinique a recours à la méditation de pleine conscience pour traiter les troubles à caractère sexuel. On y découvre aussi diverses façons dont les femmes choisissent de redéfinir leur sexualité. Cette aventure aux confins de la jouissance nous emmène jusqu’au festival Burning Man, où l’orgasme féminin est donné à voir sur scène, ou encore dans le cabinet feutré d’une thérapeute qui propose de soigner les traumatismes liés au viol à l’aide de massages sensuels. 
« 

La suite au prochain épisode 😉

Nouveau chapitre.

Jeudi 15 Octobre 2020, 10 heures.

Je démarre ce blog qui peut-être deviendra mon site internet pour raconter, marquer et se souvenir de mes premiers pas en tant que future sexothérapeute. Cette année 2020 malheureusement n’a pas été des plus tendre avec l’être humain, le COVID-19 s’est immiscé dans nos vies, et avec lui, toutes les restrictions (confinement pendant deux mois, limitation des déplacements, couvre-feu, télétravail… une drôle d’année).

C’est en plein chaos, et suite à un long travail personnel mené aux côtés de Jean-Michel Jamet que mon ambition, mon envie de guérir les hommes & les femmes que forment ce monde, s’est affirmé.

Mon histoire commence par un loupé d’orientation. Au cours du Lycée en 2010, j’ai longuement hésité entre la Faculté de Médecine pour devenir gynécologue et l’école de commerce…et puis la peur, le syndrome de l’imposteur, sont venus interrompre mes pensées et mon choix final s’est dirigé pour l’école de commerce.

2015, diplômé de mon Master en Management (Développement Humain) et après un mémoire réalisé autour du Burnout (mémoire publié que vous pouvez trouver ici) que je m’envole pour le Royaume-Uni. Pendant près de 3 ans je suis « chasseuse de tête » en finance et prends de plus en plus de responsabilités au sein de mon cabinet de recrutement. Un jour, me rendant compte que je ne suis pas traitée de la même façon que mes collaborateurs masculins, la boite de Pandore s’ouvre… Je décide de créer un réseau professionnel pour femmes françaises et francophones (Entr’elles London) réunissant jusque 1200 membres.

2018, le Brexit bien présent et avec lui l’envie de retrouver mes proches, je rentre en France. Cette envie de poursuivre mon engagement auprès des femmes reste et l’envie d’entreprendre me rattrape avec ce constat : Ces multitudes de parcours de femmes peu importe leur métier, avaient tous un point commun. On essayait de leur faire croire qu’elles avaient un problème, hors ce n’était pas elles le problème, c’était dans l’entreprise dans laquelle elles étaient. Je décide donc de créer HER’OES and associates, conseil en égalité professionnelle pour donner les outils aux entreprises de changer les choses. 

2020, le confinement, une remise en question et mon envie d’aller plus loin. Mon métier au quotidien est d’accompagner les entreprises à créer un environnement plus propice au bon déroulement des carrières des femmes et des hommes qui la composent. Les problématiques que nous rencontrons sont celles du harcèlement sexuel en entreprise, du pouvoir du couple dans une carrière, du rôle des représentations et de l’expression de la puissance et du pouvoir en entreprise.

Aborder l’égalité professionnelle c’est être à la croisée des chemins de l’intime et du professionnel. Devenir sexologue, c’est aborder de façon plus holistique, au moyen d’une  approche prenant en compte l’ensemble des paramètres chimiques et psychologiques, les problématiques que je rencontre au quotidien. En effet, au cours de mes interventions, le mal-être au travail n’est souvent que l’expression, plus facilement admise, d’un mal-être général.

Juillet 2020, la décision est prise: Je vais me former pour devenir sexologue.

La suite, nous l’écrirons ensemble.

Margaux

PS: Voici les coordonnées de mon psychothérapeute, sait-on jamais 😉