Victime de virilité : Quand l’absence de vie professionnelle a un impact sur le désir des hommes ❌ 

Les rôles sociaux et les stéréotypes ont une conséquence sur notre santé non négligeable. 

Je parle très souvent des femmes, mais aujourd’hui parfois la pression sociale sur les hommes est telle que les conséquences se font sentir jusque dans leur vie intime. 

📌 Là où la situation professionnelle n’influe pas sur l’activité sexuelle chez les femmes ; chez les hommes, la conséquence est établie de façon assez limpide : 

👉 Plus ils seront épanouis dans leur vie professionnelle et plus leur vie sexuelle le sera également.

👉 Statistiquement* : Ils sont 35% parmi ceux qui ne travaillent pas, à déclarer une absence de désir sexuel contre moins 18% pour ceux qui exercent une profession.  

👉 Concrètement, être au chômage quand on est un homme, a un impact non négligeable sur le désir. 

📌 Pourquoi ? 
La remise en cause de leur rôle social comme “chef de famille”, ayant pour “devoir de nourrir le foyer” va influencer la perception qu’ils ont d’eux-mêmes et leur vision de la virilité. 

Cette virilité ne pourra plus s’exprimer dans la sphère la plus intime qui soit : leur vie sexuelle. 

📌 Le lien avec l’argent et le couple hétérosexuel ?

Si l’absence de vie professionnelle est capable de diviser par deux l’absence de désir, qu’en est-il quand une femme va gagner plus qu’un homme avec la dimension symbolique de la castration ?  
____________

*Enquête sur la sexualité en France ; pratiques, genre et santé de l’édition 2008 – Étude réalisée sur une population de 12 000 personnes (une étude sort tous les 15 ans)

Le salaire du mari : Plafond de verre ?

“Le salaire du mari constitue un des « plafonds de verre » qui bloque la progression du salaire des femmes mariées* ”😰

Ça pique et pourtant…

C’est une réalité.

Une réalité qui peut vous gêner, certes, mais elle est là et on doit la regarder dans les yeux.

📌Comment cela s’explique ? 

Les femmes, afin de ne pas heurter leurs partenaires masculins et la représentation qu’ils ont d’eux-mêmes, vont :

👉 Se brider dans leur carrière, 
👉Adopter des comportements genrés par l’extrême en faisant plus de tâches ménagères à la maison,
👉Moins parler de leurs vies professionnelles en société
👉 Minimiser leurs réussites

📌Au nom de quoi ?
De la préservation de l’égo, et de l’estime de soi de leurs partenaires

Sincèrement, je pensais que mon enquête autour du couple hétérosexuel et l’argent allait donner tort à cette étude. 

J’avais tout faux. ❌

📌 Les comportements évoqués dans cette étude, croisent ceux que je retrouve dans ma recherche (que je présente dans 9 jours d’ailleurs ! ) …

On a encore du travail…

Et vous ? L’avez-vous déjà remarqué autour de vous ?

_____________

* Marianne Bertrand, Emir Kamenica et Jessica Pan, Gender Identity and Relative Income within Households, mai 2013

“3 couples sur 5 optent pour un fonctionnement en compte commun uniquement* “ 💥

Avant de rentrer dans le vif du sujet, quelques rappels :
☝️ En France en 2011 on comptait 20 millions d’individus en couple, ce qui correspond de fait à 10 millions de couples.
✌️ ​​La notion de couple retenue par L’INSEE est celle “de deux personnes âgées entre 20 – 59 ans et vivant sous le même toit”.

📍 Revenons-en à notre objet de discorde..

3 couples sur 5 (65%) fonctionnent avec un compte commun uniquement = 6 millions de couples soit 12 millions de personnes !

👉 Concrètement cela signifie qu’en France, 12 millions de personnes acceptent que toutes les entrées d’argent soient partagées au sein du ménage.

Au delà de cette mise en commun, cette étude révèle que la grande majorité de ces couples (79 %) déclarent n’avoir pas institué de limite, ni ensemble ni individuellement.

👉 En d’autres termes, la conversation sur l’argent n’a pas eu lieu.

Cette dépersonnalisation du rapport à l’argent est dangereuse dans le sens où en cas de séparation, la femme risque de se trouver dans une situation précaire en cas de séparation. Elle ne sera pas protégée.

Je sens déjà les réflexions “oui mais on ne sait pas s’ils sont mariés ou pas”.

Exact.

Figurez-vous que cette mise en commun concerne 74% des couples mariés, 30% des couples pacsés et 37% des couples en union libre.

C’est d’une dangerosité extrême pour l’indépendance économique des femmes.

Il est primordial d’en prendre conscience et de provoquer une conversation autour de l’argent ! 💰

Interrogeons-nous sur ce que cela dit de nous comme le dit si bien Fabienne Dupuij, experte de la relation à l’argent.

___________

* Source : La mise en commun des revenus dans les couples, Insee

“Tout ce que tu as, est à moi, tout ce que j’ai est à toi “ : La pire arnaque dans une histoire d’Amour ❌

Phrase qui pourrait être prononcée dans un élan de romantisme et qui, croyez-moi, doit être un signal d’alarme !  🚨

Au nom de l’Amour, (dans un couple hétérosexuel) Madame prend en charge les frais de la vie quotidienne et Monsieur paie les charges fixes et on se dit qu’on s’y retrouve.

 👉 Oui on s’y retrouve jusqu’à ce que le couple se perde 👈

📌  Le divorce est la séparation aux effets les plus négatifs : il engendre une perte de niveau de vie de 22 % pour les femmes contre 3 % pour les hommes*.

Pire, il plonge les femmes dans la pauvreté.

📌  Suite à un divorce, 20 % des femmes basculent dans la pauvreté contre 8 % des hommes.

Une femme sur cinq plonge dans la pauvreté car « tant qu’on s’aime tout va bien, ne t’en fais pas, je m’occupe de tout « .

Non tout ne va pas bien, et il est essentiel de parler d’argent, d’organisation financière dès le début.

C’est tout l’objet de mon mémoire de recherche que je finalise en ce moment.

📩 PS: Pour suivre mes avancées et savoir quand les résultats de mon étude seront disponibles, n’hésitez pas à vous abonner à ma newsletter (en commentaire) 

_____________

* « Les séparations : un choc financier, surtout pour les femmes »
Cédric Lacour, Insee, Paru le : 16/10/2018

Témoignage : « Je pense que pour que le couple fonctionne, il faut laisser l’homme à sa place avec sa virilité. »

Je pense que pour que le couple* fonctionne, il faut laisser l’homme à sa place avec sa virilité. » 😨

Ces mots, sont ceux que j’ai entendus lors d’un de mes entretiens pour ma recherche en sexologie.

👉 Choquant, n’est-ce pas ?

Cette phrase peut vous paraitre hors contexte, issue d’un autre temps, ou totalement décalée et pourtant elle représente une réalité.

Une réalité cachée.

Une réalité tellement inscrite en nous qu’on ne la voit plus.

Une réalité dont on parle peu à l’heure actuelle.

 👉 Et pourtant… beaucoup de femmes auront tendance à limiter leurs efforts professionnels pour maintenir un niveau de vie inférieur.

Au nom de quoi ?

Au nom de la virilité.

( 📌 Pour rappel : dans les grandes lignes, la virilité est une des expressions de la masculinité et est caractérisée par le pouvoir, le sexe et l’argent.
Je vous invite à lire l’excellent livre de Lucile Peytavin intitulé « Le coût de la virilité »)

 👉 Aujourd’hui, selon une étude faite aux États-Unis**, le salaire du mari constitue un des « plafonds de verre » qui bloque la progression du salaire des femmes mariées.

Les femmes, afin de ne pas heurter leurs partenaires masculins et la représentation qu’ils ont d’eux-mêmes vont se brider dans leur carrière ou adopter des comportements.

Ce sont des comportements que je retrouve dans ma recherche…

📍 Et vous ? L’avez-vous déjà remarqué autour de vous ?

L’héritage financier, cet oublié du couple…au sens figuré ! 💰

On parle très souvent de l’héritage dans les familles, et ce sont souvent des moments qui peuvent entraîner des fractures, où l’on va régler ses comptes, ces moments vont créer de nouvelles dynamiques dans les familles, bref, ce n’est pas anodin.  

📌  Mais il y a un autre héritage dont on parle peu : notre rapport à l’argent. *

Chaque société, chaque culture, chaque famille possède ses codes face à l’argent qui vont dicter la façon de se comporter à son égard.

Lorsqu’un couple va cohabiter, il va consciemment ou inconsciemment reproduire le schéma de ceux qu’ils connaissent bien : Leurs parents. 

Nos parents vont nous transmettre ce qu’eux ont reçu en héritage qui leur avait été transmis par leurs parents et ainsi de suite… 

📌 Chaque lignée familiale a son héritage financier au sens propre… comme au figuré. 

La façon dont nos parents auront su (ou pas) gérer leur argent aura inextricablement, des conséquences sur nos façons de faire… que ce soit pour les imiter ou au contraire, prendre le contrepied.

S’installer en ménage, vivre ensemble c’est confronter l’un et l’autre ses propres codes financiers. 

📌  Une histoire de classe sociale ? Spoiler : non. 

Dans la recherche que je mène en ce moment pour mon mémoire en sexologie, certains couples provenant d’une même classe sociale ont des codes diamétralement opposés. 
C’est avant une histoire familiale qui n’a pas su se rencontrer.  

L’enjeu dans un couple est donc d’identifier ce qui relève des normes familiales et celles qui relèvent de nos propres agissements. 

C’est un exercice très difficile car remettre en cause son rapport à l’argent induit par sa famille reviendrait à remettre en cause sa famille.

 👉 Cette thématique est celle que j’aborde prochainement dans ma newsletter avec les clés pour vous aider à désamorcer et comprendre l’héritage émotionnel financier de l’autre 

📍PS : Pour continuer les échanges, n’hésitez pas à vous abonner à ma newsletter mensuelle 😀 : https://lnkd.in/eY-zE2gS
__

*Source : Bernard Prieur, l’argent dans le couple, 2006

« L’ argent et le se×e ou les deux plus gros tabous de notre société »

Oui mais par tout le monde…

« L’ argent et le se×e ou les deux plus gros tabous de notre société »

Oui mais par tout le monde…

En pleine redaction de mon mémoire, je tombe sur un doux paradoxe.

☝️: Ces deux sujets sont les plus grands tabous de notre héritage judéo-chrétien

✌: Ces deux sujets sont à la fois l’expression et les symboles de la virilité.

La question du pouvoir vient s’ajouter à ce triptyque : « pouvoir, argent, se×ualité ».

Dans le livre, « la plus belle histoire des femmes », on y apprend notamment que depuis le Moyen-âge (et même avant 😨), l’expression ULTIME lors des guerres étaient le triptyque suivant :

• Forcer la ville
• Forcer le château
• Forcer la fille

Pensez à Game of Thrones ou toute autre série et vous les regarderez avec oeil différent…😉

Cela ne date donc pas d’hier…

Pour en revenir à cette question, on serait donc sur deux poids deux mesures ?

La séparation : Tous égaux?

« Une séparation appauvrit les femmes de 25% et les hommes de 3%. »*

Oui vous avez bien lu, une séparation appauvrit les femmes de 25% et les hommes de 3%.

La séparation, est un moment où l’on fait les comptes, on met les choses à plat et où le voile se lève sur la présence d’inégalités financières au sein du couple.

La plupart du temps, Monsieur va prendre en charge le prêt bancaire de l’appartement et Madame les frais du quotidien (l’école, les courses, les rendez-vous chez le médecin).

Sauf qu’à la fin, il n’en reste plus rien.

Dans les témoignages que je récolte pour ma recherche, celles qui ont divorcé me le confirment.

Elles font figure d’exception parmi leurs amies, qui trop souvent, ne prennent pas le temps de se constituer un patrimoine.

Il est temps d’agir.

* Ces chiffres proviennent du livre « Le Genre du Capital » de Céline Bessière, sociologue, professeure à l’Université Paris-Dauphine (Université PSL) et Sibylle Gollac ,sociologue au CNRS – Centre national de la recherche scientifique au sein de l’équipe « Culture et sociétés urbaines » du Centre de recherches sociologiques et politiques de Paris.

Qui a payé l’addition hier soir ? 🔥

Ahhhhh en cette soirée de Saint-Valentin, je ne doute pas que le moment de payer a été fatidique, avec parfois, ce petit regard gêné.

À cette occasion, j’ai eu la chance immense d’être interviewée par 20 Minutes France sur mon sujet préféré: Les couples & l’argent !

La thématique de l’article: « La différence de revenus, une grosse épine dans le couple ? »

Ces mots illustrent à eux seuls les tabous qu’il y a encore autour de ces questions : 

« Je préfère qu’il fouille mon téléphone que ma fiche de paie. »

Cet article met la lumière sur ce qu’il se passe dans nos foyers ..

Un grand merci à eux de s’être intéressé à la recherche que je mène actuellement 🙏 

Aussi je vous invite fortement à aller discuter avec Fabienne Dupuij , money-coach et fondatrice de l’École de l’Argent 😁

📌 Je vous laisse découvrir l’article ici : https://lnkd.in/en_WpGUQ

« Amour & Argent : Un couple fait pour durer ? »

C’est avec une immense joie que j’interviendrai Jeudi 23 Septembre à 20h30 pour parler de ce sujet ô combien compliqué qu’est l’Argent au sein des couples hétérosexuels.

Un grand merci à Imène Maharzi fondatrice d’OwnYourCash pour son invitation !

Hâte d’y être !

📌 Lien pour s’inscrire: https://ownyourcash.ck.page/fa2c045366